Avant même d’avoir commencé…

Depuis le dernier post, il ne s’est rien passé de neuf sur le blog – ce que notre unique abonné (car oui, il y a un abonné au site, OHMONDIEUCAYTENORMEU, tout va tellement vite avec le web 2.0) a pu constater. Il faut savoir que depuis, nous avons officiellement commencé notre thèse. Le mois précédent cette entrée officielle à l’Ecole Doctorale s’était accompagné d’une chose merveilleuse et foutrement enrichissante : les procédures d’inscription administrative.

Je pensais qu’après avoir été inscrit 5 ans dans une même université et qu’à niveau Bac+1000 ce genre de procédure ne serait que formalité et non pas le bordel ambiant que chacun(e) a pu connaître au moins une fois dans sa vie (à part si tu es riche et que ton papa t’as payé ton école de commerce/n’as pas fait d’études/es en prison/es une bactérie (rayer la/les mention(s) inutile(s)) (non, non, je ne suis pas sectaire, il n’y a que quatre choix possibles). Force a été de constater que non. Si les gens de l’administration (autrement dit les suppôts de Satan) veulent te faire ressortir ton petit-déjeuner par la voie la plus odorante, ils le feront.

lordi_1

L’administration de ta fac au grand complet.

 

« – Bonjour, vous venez pour l’inscription ?

– Non Madame, je suis là pour le stage de shiatsu équin, mais j’ai l’impression que je me suis trompé d’endroit. Je pense que je vais profiter de cette déconvenue pour faire mon inscription, qu’en dites-vous ?

– Bien sûr Monsieur, asseyez-vous je vous prie. Vous avez bien reçu par mél la liste des documents à apporter pour finaliser votre dossier et valider votre inscription ? 

– Oui bien sûr, les voilà.

– Merci. Alors en fait, on a fait un truc rigolo qui s’appelle « envoyer une liste incomplète par mél et vous demander sur place d’autres documents que vous n’avez pas sur vous sauf si vous êtes quelqu’un d’extrêmement prévoyant », ça vous dirait de tenter votre chance ?

– Mais bien sûr ! Heureusement que je suis super-prévoyant ! Voici ce document qui ne m’a jamais été demandé auparavant et que je n’aurai jamais pensé à prendre avec moi si je n’avais pas mon super pouvoir qui me permet de lutter contre votre désorganisation diabolique« .

Malheureusement, tous n’ont pas hérité de ce super pouvoir. Emilio, par exemple. Il s’est fait jeter cash et a du revenir, la tête basse et l’amour propre déchiré, quelques semaines plus tard. Pour finalement se faire dire que son dossier n’avait pas été encore acceptée par sa directrice de thèse, certainement parce qu’il y a trop de vidéos de lolcats à regarder sur internet. Comme je la comprends.

Heureusement, il y a d’autres problèmes face auxquels nous sommes tous égaux, comme par exemple nous laisser des cartes d’étudiants qui nous permettent de se payer les repas au RU mais dont les puces périment à la fin du mois (excuse donnée, véridique (en partie) : « Ololz c’est l’entreprise de fabrique des cartes qui a eu des soucis, vous savez, avec la crise du pétrole, les prix élevés ont entraîné une diminution de la production de plastique et comme nos cartes sont en plastique, bah du coup on a pas pu les faire. C’est MARRANT, hein? ». Ce qui en soit, ne pose pas tellement de problèmes puisqu’en tant que thésard, nous devons consacrer tout notre temps à notre travail, et donc, pas le temps de manger – cela dit il paraît que les mines de crayons et l’herbe, c’est très bon. Mais tout cela est très rassurant ; nous n’avions même pas commencé officiellement le travail que tout était déjà terriblement difficile. Alors je suis d’accord qu’il faut un boulot monstre pour s’occuper des dossiers de milliers (de dizaines, dans notre cas) d’étudiants mais tout se passe de la même façon chaque année, comme si :

a) Ceux qui se sont occupés des procédures de l’an dernier souffrent d’Alzheimer précoce et doivent ré-apprendre chaque fois comment traiter un dossier.

b) Ce sont les stagiaires qui s’occupent de ce travail (passke ça coûte moins chayr à l’universitay).

Ce qui est sûr, c’est que maintenant nous sommes bien content d’être sortis de ce bordel. Mais quitte à se jeter dans une galère, j’y serai bien resté au bordel en fait. Les femmes, c’est mieux que la rame.

Arnaud

Publicités

2 Commentaires

Classé dans #rage, Extralab

2 réponses à “Avant même d’avoir commencé…

  1. Bravo pour le blog! je viens de le lire en entier, il est très bien écrit et donne envie de vous suivre même quand on ne connait rien à la biologie:-) bonne continuation!

  2. Pingback: Quid de notre statut ? |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s